Comme un saut immobile2023

La danseuse et chorégraphe suisse Lorena Dozio poursuit sa quête de l'invisible, mais cette fois avec des mots. Sa nouvelle œuvre se concentre sur la voix humaine et la relation entre le corps et le texte. Dans cette dissociation entre le mouvement et sa description, Dozio cherche une issue pour faire apparaître des visiteurs et des fantômes dans un dialogue entre la vie et la mort.

La chorégraphie traite de la relation entre l'environnement et les limites du corps. Lorena Dozio explore la description comme l'esprit de l'environnement, le climat et les sensations qu'un paysage peut évoquer. Comme dans une séquence de film où les conditions changent et se transforment progressivement jusqu'à la rencontre d'un autre corps, immatériel mais rendu présent par le mouvement de la danseuse. Il y a ensuite la question de l'entrée dans le corps sur la scène à travers des expériences "extrêmes" comme la transe ou l'apnée. Que se passe-t-il dans l'esprit et dans le corps pendant ces états physiques de conscience altérée ?

Le son et la technologie sonore sont une composante importante de la dramaturgie car ils permettent de conjurer les présences et les absences, d'attirer le public dans l'espace scénique en créant une immersion sensorielle grâce à la quadrophonie. Un dialogue en temps réel entre le corps de Lorena Dozio, la voix de Stéphane Bouquet, le son et la musique de Kerwin Rolland.

conception, chorégraphie et danse : Lorena Dozio
dramaturgie, texte et voix : Stéphane Bouquet
son et musique : Kerwin Rolland
musique : Carlo Ciceri, Am Flusse de Ins Wasser (Ed. Suvini Zerboni), Ensemble del Conservatorio della Svizzera italiana, Anna Piroli, voix, Francesco Bossaglia, chef d'orchestre. Enregistrement en direct le 11 septembre 2016
lumières : Séverine Rième
collaboration artistique : Kerem Gelebek, Séverine Bauvais
développement et diffusion : Sylvie Becquet
production et administration : Anna Ladeira, Sergio Chianca
production : Plateforme Crile
en co-production avec LAC Lugano Arte e Cultura Micadanses
résidences artistiques : LAC Lugano Arte e Cultura, Grame, Théâtre Sévelin 36, Danse Dense, Micadanses
Festival Fait d'Hiver, Dansomètre, Centre Culturel Suisse de Paris, Palazzo Trevisan degli Ulivi - Venezia
avec le soutien de : La Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, Cantone Ticino - Fondo Swisslos, la Ville de Lugano, Percento Culturale Migros, Spedidam, Adam, New Echo System - Palazzo Trevisan degli Ulivi - Pro Helvetia.
Pour Carlo