ALibi2014

Dans ALibi, Lorena Dozio réincopore une partition écrite au sol et génère par son mouvement la musique.
Un corps-capteur cherche et détecte dans l’espace des fréquences, des chemins: il avance et pénètre l’espace
comme dans un combat. Le passage de la dimension horizontale à la dimension verticale décompose l’image
articulaire du corps. S’appuyant sur les volumes d’air, le corps bascule entre suspension et chute, dialogue avec l’espace, et convoque l’alibi, l’ailleurs dans l’ici du corps.

Conception, chorégraphie, interprétation: Lorena Dozio
Design dispositif, composition musicale et interprétation: Daniel Zea
Création lumière: Séverine Rième
Coproduction et résidences: La Biennale della Danza di Venezia – Prima Danza; Mains d’oeuvres; Danse Dense-
Pantin; Le Centquatre – Paris; Teatro San Materno - Ascona